Archives de l’auteur : Gérard

Le retour des chair-cuitiers et des écuyers tranchants

Gout-saveur-tradition-charcuterie-0     Avec plus de 400 spécialités charcutières différentes, la France n’est pas que le pays du fromage 

      L’origine de la charcuterie est liée à la manière de pouvoir conserver la viande. Au néolithique, après avoir abandonné la vie nomade de chasseurs et de cueilleurs, « l’hommes » est devenu agriculteur et éleveur. On à retrouvé des traces d’élevage porcin remontant à l’époque Sumérienne. Hérodote raconte également, qu’en basse Egypte, la viande de cochon faisait partie de l’alimentation.

      Plusieurs auteurs de l’époque romaine évoquent des porcs engraissés, destinés à l’abattage, dont les jambons étaient importés de la Gaule vers Rome. À l’époque médiévale, le rôle du porc dans l’économie était rattaché à l’importance des forets, ceci en fonction de la quantité de porcs que ces territoires pouvaient nourrir. les méthodes de conservation les plus utilisées étaient alors la salaison et le fumage.

Gout-saveur-tradition-charcuterie-4     À la Renaissance, un grand nombre de d’arbres furent abattus pour laisser place aux cultures. Par conséquent, les pièces de porc disponibles diminuèrent et les produits de charcuterie, qui étaient considérés comme des aliments pour la survie du peuple, devinrent précieux et recherchés : les jambons et les saucissons étaient demandés aux tables des Seigneurs et ils étaient présents dans tous les menus et banquets. A Paris, les premiers statuts de la corporation datent de 1476. Lire la suite

Oeufs extra-frais pour manger à la coque !

     JSalon-Saveur-Gourmandises-Cerny- Essonne- P'tites cocottes à la coquee me souviens des bons moments passés à la ferme autour de la table de mes grands-parents, ce que je préférais c’était les œufs. Tous les œufs : mollets, durs, au plat, en omelette ou préparés en matefaim pour le 4 heures !
Rien de meilleur que celui qu’il fallait écaler en le tenant tout chaud dans le creux de la main … et celui de l’œuf «coque» directement ramassé dans le poulailler.

Le manger était tout un cérémonial. Préparer quelques mouillettes de pain beurrées, les plonger dans le jaune tiède et dense où croquait le gros sel, puis racler le blanc avec une petite cuillère … surtout, prendre garde de ne pas casser la coquille ! Lire la suite

Retour aux sources, retour vers la qualité !

Gout-saveur-tradition-essonneretour-aux-sources-A

     En cinquante ans, la consommation alimentaire des Français a subi de nombreux bouleversements. L’INSE constate qu’elle a régulièrement augmenté en volume mais que sa part dans le budget a diminué. En 1960, l’alimentation représentait 35 % des dépenses des ménages, elle ne représente plus aujourd’hui que 20 % du budget.

     Bien manger, prendre le temps de s’attabler autour d’un repas fait maison est un luxe que les Français s’offrent de moins en moins. Aujourd’hui, tout doit aller très vite : « on mange n’importe où, sur un banc ou à son bureau. Pourtant, le gain de temps promis par les plats préparés est minime et ces produits coûtent plus cher, bien plus cher que si on les préparait soi-même » Lire la suite

La saison des barbecues

 Salon-Saveur-Gourmandises-race a viande 1     Sur l’étale des boucher, pas évident de si retrouver ! Alors, pour que le consommateur puisse repérer facilement les viandes issues des races spécialement élevées pour leur chair, les professionnels français ont créé un cahier des charges avec la signature « Race à Viande« , constituant ainsi une spécificité au sein de la communauté Européenne.

     Les « Race à Viande« , généralement élevées dans des exploitations familiales, naissent et grandissent à la ferme. Signataires de la Charte des bonnes pratiques d’élevage, les éleveurs s’engagent dans une démarche qui porte notamment sur la traçabilité, la santé animale, l’alimentation des troupeaux, le bien-être de l’animal et la protection de l’environnement. De plus elle permet le développement d’une activité économique dans des zones non cultivables ou peu fertiles, préservant ainsi les prairies naturelles qui jouent un rôle environnemental et économique fondamental dans ces régions. Lire la suite

« Pomme d’or » et « Pomme d’amour »

Gout-saveur-tradition-tradition-la-tomate-1     La tomate est un fruit si on se place du point de vue du botaniste.
C’est un légume en ce qui concerne sa culture !
      Et la on ne parle pas ces tomates qui poussent sous serre en toutes saisons et qui ont succombé aux exigences de la production industrielle unifiant leur forme, leur poids, leur couleur que l’on retrouve rangé au cordeau sur les étales de la grande distribution.      Eviter donc de les manger en hiver, parce que ce n’est pas la saison, parce qu’elles ne peuvent avoir mûri au soleil et qu’elles n’ont n’y goût, n’y saveur.

     La tomate, la vraie, cultivée en jardin ne commence à produire qu’au mois de juillet, les grandes vacances sont donc la meilleure période pour les déguster. Lire la suite

Goût Saveur et Tradition en balade à Rasteau

Gout-saveur-tradition-Rasteau2017- A A l’occasion du week-end de la Pentecôte , les adhérents de Goût, Saveur & Tradition ont fait une halte, au Pays du Mistral, à quelques kilomètres de Sablet, Seguret , Vacqueyras, et St Cécile les Vignes.

     Entre Vaison-La-Romaine et Orange, face au Mont Ventoux et aux Dentelles de Montmirail, surplombant la vallée de l’Ouvèze, les Vignerons de Rasteau organisaient la 18em Edition de l’Escapade des Gourmets, une balade entre saveurs et traditions au pays des Côtes du Rhône.  Gout-saveur-tradition-Rasteau2017- B

Reportage ==> Escapade Rasteau 2017 

 

Explorer le vignoble de nos régions

Gout-saveur-tradition-VIF     La vigne est présente dans tous les coins et recoins de l’hexagone, alors pendants les vacances il est facile d’explorer le vignobles de nos régions de dégustez les grandes appellations, les grands crus et les vins de tous horizons !

     Le plus difficile étant de dénicher le bon vigneron. Comment le trouver, et ne pas se tromper ?

      Afin de faire face à la puissance économique des grands négociants, la Confédération nationale des caves particulières voie le jour en 1978, mais ce n’est qu’en 2002 qu’elle prend le nom de Vignerons Indépendants de France, dont 90% produisent des AOC, une appellation garant de qualité. Lire la suite

D’où vient le nom des bouteilles de vins ?

potin du marché bouteilles-vin

     Le petit nom de la demie bouteille est « fillette« , les Rois Mages contiennent 12 litres pour « Balthazar » et 18 litres pour « Melchior »

     Si la plus grosse bouteille de vin est le « Melchior » (également appelé Salomon), les Champagnes vont plus loin et seules quelques maisons réalisent le « Souverain » (26,25l), « Primat » (27l) et « Melchizédec » (30l).
Lire la suite

Appellations, Labels, Qualité & Authenticité.

                 La régularité dans le goût d’un produit dépend de la qualité de sa fabrication. Comment maintenir cette qualité en gardant à chaque fois la puissance du goût sans prendre aucun risque sur l’hygiène ? Salon-Saveur-Gourmandises-Cerny- Essonne-Huile Olive Nyons Maurel 1

     Les appellations et les labels sont là pour garantir ce niveau de qualité et cette authenticité. La France a depuis longtemps cherché à protéger son terroir à travers des lois et appellations d’origine pour éviter toute contrefaçon.

    C’est en 1935 pour défendre les vignerons que le gouvernement a créé les vins d’appellation d’origine contrôlée. D’autres pays européens disposaient également de leurs propres appellations pour mettre en valeur leurs produits régionaux. Lire la suite

Saveurs de Saison

     C’est la saison des fruits et légumes, mais pas n’importe lesquelles. 

L’été une cerise est une cerise, me direz-vous. Et toutes les fraises ont le même goût, et bien non !

     Il y a de « grosses » cerises qui croquent sous la dent et de « petites » fraises qui fondent dans la bouche. A ne pas confondre avec ce que l’on peut trouver sur les étales d’un certain type de distribution qui regorgent de marchandise « traités pour résister au trajet et pas toujours acheminés dans les meilleures conditions« .
Gout saveur tradition fruits de saison1Des fruits et légumes certainement beaux à la vue et de couleurs chatoyantes, mais qui manquent considérablement de goût.
 

     Pour plus de saveurs, les fruits et légumes doivent être cueillis à maturité, consommés rapidement. Cela demande du temps, de l’abnégation, de la pertinence et de la volonté de la part de celui qui les cultive. Pour éviter des heures de transport, il faut qu’ils soient cueillis pas trop loin de chez nous et seulement … à maturité.

    Salon-Saveur-Gourmandises-Cerny- Essonne- potager d'olivier

   A vous de faire le bon choix du rythme naturel des saisons, en faisant confiance aux petits producteurs et à ceux qui sont présents sur les marchés dit de proximité

               Alors, un détour s’impose tous les samedis matin à Auvers St Georges