l’histoire du fromage

Un pays capable de donner au monde 360 fromages ne peut pas mourir

                                                                                          Winston Churchill

     Étroitement mêlé à l’histoire de France et à ses traditions. De Charlemagne au Général de Gaulle le fromage a croisé le chemin des grands personnages de notre pays. S’il y a bien un produit réellement « du terroir », c’est bien le Fromage Étiologiquement,  « mettre en forme »

Gout-saveur-tradition-tradition-Le-fromage1     C’est un produit typiquement régional, fabriqué dans une aire géographique restreinte et selon des méthodes spécifiques. Chaque terroir, donnant cette combinaison subtile et infinie entre la nature du lait, les particularités de la terre et de l’herbe qui y pousse, ainsi que des procédés de fabrication.

      Chaque « Fromage » présente un goût, une forme, une texture typique, le lieu de production y donnant très souvent son nom. Au tout début, faute de pouvoir maîtriser le froid, sa commercialisation se faisait sur les marchés de proximité. Une mine d’or pour nos campagnes ou le fromage dynamisait l’économie rurale. Les nombreux fromages de France permettent à chacun d’entre nous de varier sa consommation en fonction de ses préférences, ses habitudes et de sa région géographique.
Avec 24 kg de fromages consommés par an et par habitant, les Français sont parmi les plus gros consommateurs du monde

 Gout-saveur-tradition-tradition-Le-fromage3    En Normandie, le climat humide et doux assure toute l’année la présence d’herbe et donc de lait.
Dans le Nord, en Lorraine ou en Alsace, il y a peu d’herbages et donc peu de lait en hiver. Les fromages, fabriqués essentiellement dans les monastères, doivent se conserver tout au long de l’hiver. Il s’agit donc de variétés à pâte molle, mais à affinage long et à croûtes lavées.
Dans le Jura ou dans les Alpes, le lait est produit en été, dans les pâturages libérés par la fonte des neiges. Il permet de fabriquer d’énormes fromages à pâte pressée.
En Poitou et en Touraine, l’herbe se fait rare en été : on y élève des chèvres depuis les invasions sarrasines du VIe siècle.
Dans le Massif Central et l’Auvergne, les hivers froids et neigeux nécessitent depuis 2000 ans la fabrication de fromages de grande taille qui se conservent longtemps.
Dans les Pyrénées, le lait, surtout de brebis, est disponible en plaine au printemps, puis en été dans les montagnes.

Gout-saveur-tradition-tradition-Le-fromage2     Notre pays compte plus 3 000 producteurs de fromages qui ont tous un savoir-faire propre avec plus de 1000 spécimens. La France reste quoi qu’il en soit le bienheureux pays du fromage avec ses 46 AOP Fromagéres 


Brebis – Fromage AOC
-
Roquefort, depuis 1925 – Ossau-Iraty, depuis 1980 – Brocciu, depuis 1998
Chèvre – Fromage AOC
- Pouligny-Saint-Pierre, depuis 1972 – Selles-sur-Cher, depuis 1975 – Crottin de Chavignol, depuis 1976 – Picodon, depuis 1983 – Sainte-Maure-de-Touraine, depuis 1990 – Chabichou du Poitou, depuis 1990 – Rocamadour, depuis 1996 – Valencay, depuis 1998 – Pélardon, depuis 2000 – Chevrotin, depuis 2002 – Banon, depuis 2003 - Mâconnais, depuis 2006 – Rigotte de Condrieu, depuis 2008 – Charolais, depuis 2010
Vache – Fromage AOC
- St Nectaire, depuis 1955 – Cantal, depuis 1956 – Reblochon, depuis 1958 – Comté, depuis 1958 – Salers, depuis 1961 – Laguiole, depuis 1961 – Beaufort, depuis 1968 – Munster, depuis 1969 – Coeur de Neufchâtel, depuis 1969 – Chaource, depuis 1970 – Fourme d’Ambert, depuis 1972 – Fourme de Montbrison, depuis 1972 – Pont l’Evêque, depuis 1972 – Bleu d’Auvergne, depuis 1975 – Livarot, depuis 1975 – Maroilles, depuis 1976 – Bleu de Gex, depuis 1977 – Brie de Meaux, depuis 1980 – Brie de Melun, depuis 1980 – Mont d Or, depuis 1981 – Camembert de Normandie, depuis 1983 – Abondance, depuis 1990 – Epoisses, depuis 1991 – Langres, depuis 1991 – Bleu des Causses, depuis 1991 – Bleu de Sassenage, depuis 1998 – Morbier, depuis 2000 – Tome des Bauges, depuis 2002