Salé – Ail fumé – Oignon de Roscoff

PNG 5

Chasseur de vampires et larmes aux yeux 

Quali Sélection – Forges les Bains 91470
Salon-Saveur-Gourmandises-Cerny- Essonne-Quali selection Oignon Roscoff L’Oignon de Roscoff
Originaire d’Asie centrale, l’oignon est cultivé depuis plus de 5 000 ans. Il était très apprécié des Egyptiens, surtout cru, et il possédait aux yeux des Grecs de grandes vertus thérapeutiques. Depuis la fin du Moyen Age en Europe, surtout dans les pays du Nord et de l’Est, c’est l’un des piliers de la cuisine et de l’alimentation.
Il faut remonter le temps jusqu’au 17ème Siècle pour découvrir l’origine de l’Oignon de Roscoff. Les légumes étaient cultivés dans les jardins potagers et servaient au ravitaillement des marins. Très vite remarqué pour ses qualités gustatives et sa très longue conservation, la culture de l’Oignon de Roscoff se développa rapidement dans les environs du port. Au 18ème Siècle, avec le déclin du commerce de la toile, les paysans se tournèrent vers la culture de l’oignon.

     En 1828, Henri Ollivier, un jeune paysan de Roscoff, tenta l’aventure d’aller vendre ses oignons en Angleterre : il en revint les cales vides et les poches bien remplies. Aujourd’hui, cette AOC est produite selon un savoir- faire très ancien et a représenté environ 1500 tonnes en 2013.

L’Ail fumé d’Arleux
      Cultivé depuis plusieurs milliers d’années, l’ail est originaire d’Asie centrale. Les Égyptiens l’incluaient dans la ration quotidienne des esclaves des pyramides afin de leur donner puissance et ténacité. Les Romains, eux, le consommaient lors de leur petit-déjeuner, frotté sur du pain. Quant aux Gaulois, ils en étaient également très friands.
C’est au Moyen Age que la légende de l’ail « chasseur de vampires » prend sa source. Depuis, il fait partie intégrante de la gastronomie française. Henri IV, lui-même, l’appréciait tant qu’il en fit l’un des ingrédients de sa fameuse recette de poule au pot.

     Ail blanc, ail violet, ail rose de Lautrec, ail nouveau, ail des ours… sans oublier l’ail fumé d’Arleux. Petit village du nord de la France où les vampires ne sont pas les bienvenus,  puisque l’ail fumé est sa spécialité. On y perpétue le procédé traditionnel de fumage à la tourbe. Ce fumage va permettre de sécher les gousses et de recouvrir les têtes d’une fine pellicule protectrice brune et odorante.

    Aujourd’hui Bernard PERRIER perpétue la tradition des « Johnnies » …  de salon en salon, sur son stand « Quali Sélection » il nous fait découvrir les particularités de l’Oignon de Roscoff et de l’ail fumé d’Arleux, ainsi que nombre de spécialités culinaires des  Maistres Pescheux de loire aux portes de la Sologne.

Produit-terroir-cerny-nord

Produit-terroir-etrechy-bretagne


 

les Gourmandises de Peggy
LOGO-GST